Casque-Audio.pro
Casque Gamer

Audeze Penrose Avis et Test : Le casque gaming parfait ?

audeze penrose test

Je l’attendais depuis plusieurs semaines et j’ai enfin pu mettre la main l’Audeze Penrose, un casque à transducteurs magnétiques planaires, dont le fabricant américain est le spécialiste mondial. C’est un casque gaming haut de gamme, utilisable avec ou sans câble, qui promet des performances audios nettement au-dessus du lot.

J’ai donc pris mon temps pour réaliser ce test de l’Audeze Penrose afin de donner un avis aussi pertinent que possible. Est-il à la hauteur des attentes que j’avais placé en lui ? Je peux déjà vous dire qu’il a d’incroyables qualités, mais aussi quelques petits défauts.

Attention, le Penrose « de base » que je teste ici est compatible Windows, Mac OS, PS4, PS4 et Nintendo Switch. Il y a une version Penrose X, qui fonctionne sur XBox One et XBox Serie X et S, ainsi que Windows 10.

Caractéristiques techniques

  • Type de casque : Fermé
  • Taille des haut-parleurs : 50 mm
  • Technologie des transducteurs : Magnétiques planaires
  • Poids : 320 grammes
  • Dongle USB radiofréquence 2.4 GHz
  • Câble détachable
  • Bluetooth

Conception et ergonomie

audeze penrose test

Lorsque je découvre le casque, je ne suis pas extrêmement surpris par la qualité de fabrication. Il est plutôt beau, les plastiques ont l’air solides, et l’arceau est plutôt flexible, c’est bien, mais pour le prix, on pourrait s’attendre à mieux. Je ne le trouve pas forcément mieux fini qu’un Logitech G Pro X qui embarque un peu plus de métal dans sa structure.

On trouve cela dit des renforts métalliques au niveau des charnières qui permettent aux oreillettes de pivoter pour se poser à plat, pour le reste, il n’y a quasiment que du plastique. L’assemblage est cela dit très soigné, on sent que tout est bien compacté, les oreillettes ne sonnent pas creux, et il y a de larges coussinets généreusement rembourrés de mousse.

Du côté des accessoires, on découvre un dongle USB, qui va servir d’émetteur/récepteur sans-fil, un câble mini-jack vers mini-jack pour une connexion filaire analogique, un câble USB-A/USB-C pour charger la batterie et le micro amovible avec sa bonnette.

Encore une fois, pour du matériel haut de gamme, on a le droit d’être déçu. Un câble jack avec gainage tressé, une housse de rangement, n’auraient probablement pas été de trop. Audeze va vraiment à l’essentiel et ne se montre pas particulièrement généreux.

Un design sobre

Je trouve le design plutôt sympa. Le casque n’est pas trop gros, même si les oreillettes sont larges. L’arceau suit bien le contour de la tête, et on peut sans problème faire passer ce casque pour un modèle semi-nomade. Sa connexion Bluetooth permet d’ailleurs ce type d’utilisation.

Il est relativement sobre, ce n’est pas un casque au look gaming trop prononcé, comme le Razer Kraken par exemple et personnellement, avec l’âge, j’ai une préférence pour ce type de design plus discret.

Un excellent confort

audeze penrose test

Malgré une technologie qui est assez lourde, l’Audeze Penrose ne dépasse pas la moyenne de poids pour un casque gaming. Ses 320 grammes sont en plus très bien répartis par l’arceau flexible et sa mousse de forme assez tendre.

Les oreillettes sont bien larges et profondes, de quoi enfermer sans problème les oreilles les plus grandes. Il n’y a pas de point de pression désagréable, le rembourrage est épais, tendre et permet un port agréable, même avec des lunettes. Je l’ai porté plusieurs heures, et il ne m’a jamais fatigué ou gêné.

Commandes et logiciel

Les commandes sont très complètes, avec notamment 2 molettes sous l’oreillette, permettant de régler le volume et la puissance du micro. Cette seconde molette est très pratique en jeu, pour un réglage à la volée, sans avoir à se rendre dans les réglages du PC lorsque nos potes râlent de ne pas suffisamment nous entendre ou au contraire de nous entendre beaucoup trop…

Il y a également un bouton switch pour muter le micro directement, ainsi qu’un bouton qui permet de passer rapidement d’une source à une autre (dongle, Bluetooth ou mini-jack).

L’Audeze Penrose fonctionne en corrélation avec un logiciel, disponible sur Windows et MacOs, mais également sur smartphone via une application Android. Ce n’est pas le logiciel du siècle, il n’est pas super ergonomique et réclame un peu de temps pour être apprivoisé, mais il y a des mises à jour régulièrement.

Vous allez pouvoir tout de même créer des profils, qui seront directement stockés dans le casque et que vous utiliserez ensuite sur une console de jeu. Quelques modifications du micro sont possibles, mais c’est essentiellement le son qui peut être paramétré.

Performances audios du Audeze Penrose : Incroyables !

audeze penrose test

C’est ici que le test de l’Audeze Penrose prend une autre tournure… jusque-là, rien d’exceptionnel et même un peu de déception pour un casque de ce prix. Tout s’inverse et on retrouve le sourire dès qu’on le branche et qu’on lance une partie.

Ce Penroze est plutôt conçu pour les consoles nouvelles générations. Il n’embarque pas de Surround comme son grand-frère l’Audese Mobius que je n’ai pas encore testé, mais qui est parait-il exceptionnel. Je l’ai donc connecté à ma PS5, en activant le surround natif de la console (Tempest 3D AudioTech).

Le résultat est absolument dingue. J’ai commencé sur Ghost of Tsushima et j’ai eu l’impression d’être dans un autre jeu et de découvrir des sons que je n’entendais pas jusque-là. La spatialisation est absolument magnifique, on sait où chercher un oiseau qui siffle et on repère les ennemis sans aucun problème.

J’ai lancé ensuite Call of Duty : Black Ops Cold War, et c’est tout aussi impressionnant, même encore plus étant donné les basses profondes, précises et percutantes apportées par le casque. Les explosions et les bruits sourds des moteurs sont magistraux.

Personnellement, je n’avais jamais porté un casque gaming aussi étonnant. On a vraiment l’impression d’être au cœur du jeu, avec une neutralité globalement bonne, mais sans ressentir de fatigue auditive particulière. J’ai dû rendre le casque à la fin de ce test, et le retour en arrière, pourtant sur un bon casque Logitech, a été très compliqué.

Un micro qui fait le job

Si le son est incroyable, la captation du micro l’est un peu moins. Ça marche bien, on est parfaitement audible, mais des casques 3 fois moins cher font tout aussi bien à ce niveau-là. Dans l’ensemble la voix reste assez naturelle, après quelques réglages, mais ça manque un peu de chaleur, c’est un poil métallique à mon goût.

Le micro manque aussi de directivité et donc les bruits autour de nous sont assez présents pour ceux avec qui on dialogue. Rien de dramatique pour autant, ça reste un micro efficace et largement suffisant pour la grande majorité des joueurs, mais on aurait pu espérer un peu mieux.

Une autonomie correcte

audeze penrose test

L’Audeze Penrose offre une autonomie de 12 heures à 15 heures environ selon la distance avec l’émetteur et le volume sonore. C’est tout à fait correct pour la technologie embarquée et pour le poids contenu de ce casque. Ça laisse largement la place de jouer de longues heures, puis de le recharger pour le lendemain.

Bien sûr, on peut continuer à jouer en le chargeant, en revanche, il n’est pas possible de jouer sans batterie dans le casque, en branchant simplement le câble jack. La technologie magnétique planaire a besoin d’électricité pour fonctionner.

Audeze Penrose Avis : Le verdict !

C’est une histoire d’amour compliquée, mais c’est une histoire d’amour quand même ! Il y a une grosse marge de progression et on espère que le PDG d’Audeze lit mes articles avant de concevoir de nouveaux casques… 😊. On peut plus de métaux et moins de plastiques, un meilleur micro, un logiciel plus intuitif, une meilleure autonomie et on aura alors le casque gaming parfait !

Quoi qu’il en soit, j’économise et je vais me l’acheter parce qu’aucun autre casque jusqu’ici ne m’avait autant plongé dans l’ambiance sonore d’un jeu. C’est réellement impressionnant et je n’exagère pas du tout. Les basses sont d’une profondeur incroyable et les sons d’ambiances sont particulièrement clairs.

La spatialisation est top, on se repère facilement et on sait avec une plus grande précision où chercher nos ennemis. C’est clairement un autre niveau et cette technologie sera probablement dans tous les casques du monde d’ici quelques années.

Related posts

KLIM Mantis : Avis et Test d’un excellent casque gamer ?

Julien

Logitech G Pro X Test : Le meilleur casque gaming à 100 € ?

Arnaud

Le casque HyperX Cloud 2 : le casque gamer avec le meilleur rapport qualité-prix

Julien